Archives

Les 14 sujets les plus lus

Liens commerciaux

Aurélia Jamyg et Stef Colfab en interview

Share Button

Stef Colfab

J’ai découvert courant 2012 sur Twitter l’appel d’un auteur
compositeur à la recherche d’une voix pour interpréter ses titres.


Quelques mois plus tard, voici que notre musicien a trouvé SA
chanteuse en la jolie personne d’ Aurélia Jamyg et en ce début d’hiver
2014 tous les deux donnent naissance à un magnifique album.

 

 

Décryptage de cette rencontre en musique et petit tour d’horizon des projets!

 

Paroles, musique et arrangements: Stef Colfab / 2014 . Juste pour te dire tiré de l’album first Ep

GDP : Bonjour Stef, merci d’avoir accepté cette rencontre avec le site
guitarePourDebutant.fr, tu ne débutes pas en guitare justement, mais comment cet amour pour
la musique est t’il arrivé dans ta vie ?

Très jeune, vers l’âge de 5 ans. Enfant unique, la musique a tout de suite pris une place importante dans mon quotidien … Autodidacte, j’ai d’abord commencé mon apprentissage sur le premier synthé que mes parents m’ont acheté pour un noël. Et je ne me suis jamais arrêté depuis ! Je me suis mis à la MAO ( Cubase ) vers 13 ans et c’est comme ça que j’ai commencé à composer des mélodies, à pouvoir les arranger. Puis, vers 16 ans, la guitare, pour son côté pratique à transporter ( et aussi pour draguer les filles ! ) . Et puis, j’ai continué, toujours et encore, dès lors que j’avais un moment de libre. C’est une partie essentielle de ma vie, mon moyen d’expression favori ! Et j’adore composer, créer, partir de zéro pour arriver à un titre abouti.

 GPD : Comment t’es venue l’idée de chercher une chanteuse sur twitter ?

 

Après des expériences de Groupe en qualité de clavier ou de guitariste, après avoir longtemps travaillé avec un auteur pour écrire des titres, j’avais en tête depuis un moment des chansons pour une voix féminine. J’avais déjà certains textes, quelques compos, mais pas de chanteuse. J’ai d’abord cherché dans mon entourage, mais rien de concluant. Pourquoi ne pas profiter des réseaux sociaux ?  Mon compte Twitter comptait pas mal de followers alors j’ai lancé un appel, un casting sauvage ! Et comme quoi, la recette a fonctionné !

 

 

 GPD: J’ai suivi ton parcours et celui d’Aurélia Jamyg depuis le jour de
ce casting sur twitter, Un Tweet, un mail, un sms, un appel et enfin une
rencontre en Janvier 2013 vraiment ça s’est passé ainsi ?

 

Oui, c’est exactement ça ! J’ai reçu des dizaines de démos de chanteuse suite à mon Tweet mais c’était souvent très difficile à finaliser. Tout d’abord, parce que je suis un perfectionniste têtu, c’est à dire que j’avais précisément en tête le style de voix que je recherchais. Ensuite, quand une voix me convenait parfois, c’était une question la distance qui faisait que cela ne pouvait pas aboutir (impossible de bosser à plus de 500 Kms d’écart).

Je perdais un peu espoir quand une amie d’Aurélia nous a mis en contact via Twitter. 2 covers sur Youtube, j’accroche immédiatement sur sa voix, et nous sommes tous les 2 de la banlieue parisienne. Ensuite le mail, les SMS, la première rencontre, un essai en guitare/voix et le projet démarrait ! Comme par magie, une évidence !

GPD : J’avais pensé que vous
feriez à un titre sur votre rencontre et rien, pourtant Un Tweet, un mail, un sms, un appel et enfin une rencontre feraient deja un refrain,
plus sérieusement pourquoi ne pas avoir mis en musique votre rencontre ?

C’est vrai que tu viens d’écrire un début de refrain ! Nous avons pensé faire un titre à deux, pour te dire toute la vérité, j’avais même composé et écrit une chanson sur notre rencontre, notre volonté d’y arriver. Mais nous voulions chanter ce titre tous les deux, et même si je chante juste, je suis un piètre chanteur à côté d’Aurélia ! La maquette a été enregistrée, mais elle restera au fond de mes tiroirs ! En en plus, c’est Aurélia qu’il faut mettre en avant, je préfère largement rester dans l’ombre de cette interprète exceptionnelle à mes yeux !

aurelia jamyg.

GPD : Pendant que vous travaillez ensemble sur la composition et la
mise en place de ce Ep quels sont vos sources d’inspiration ?

Nous nous sommes inspirés l’un de l’autre. Nous avons beaucoup discuté, nous avons appris à mieux nous connaître, et c’est comme ça que les titres sont arrivés naturellement. Finalement, même si j’avais déjà quelques titres de prêts pour une voix féminine avant notre rencontre, un seul aura été utilisé à l’arrivée ! Tout le reste a été composé et écrit sur mesure pour Aurélia, selon ses envies, ses attentes, et ses préoccupations  Je propose les titres à Aurélia, je lui chante dans ma tonalité (Guitare/voix) et elle me donne son verdict ! … Nous avons enregistré 25 maquettes pour n’en garder que 11 ! Et un choix de 7 pour l’EP. (Nous avons donc pas mal de titres en réserve ! )

Pour ce qui est de mes sources d’inspirations, je suis dans l’obligation de citer JJ Goldman qui a bercé toute mon adolescence musicale, et que je considère comme le meilleur auteur-compositeur de ces dernières années. Sinon, influence De Palmas, Aubert, Obispo et pour ce qui est plus international, je suis fan inconditionnel de Muse, Radiohead, Oasis et depuis quelques années, je commence à m’initier à la musique electro.

 Aurélia, au niveau du chant, s’inspire de tout. Elle a une énorme culture musicale pour son jeune âge ! Elle prend donc dans tous les registres et s’aide de son vécu et de ce qui l’entoure pour trouver la voix pour interpréter nos titres.

 
GPD :  Quelles sont Aurelià et Stef vos albums de chevet ?

Pour Aurélia :

Adèle – 21

Drake – Nothing was the same.

Beyonce – 4

Hozier – From Eden

Ed Sheeran – X / Plus

Sam Smith – In the Lonely Hour

Sia – 1000 Forums of fear.

 

En ce qui me concerne actuellement :

Le dernier Calogero – Les feux d’artifice

Cats on Trees

David Guetta – Listen

Muse – The Second Law ( je ne m’en lasse pas )

Jungle – Emma Louise

 Aurélia Jamyg  Aurélia Jamyg et et Stef Colfab en interview

GPD : J’ai lu  qu’une vidéo serait dans les tiroirs, je suis curieux raconte ?

Oui, nous venons de tourner une vidéo de présentation pour le site My Major Company. Nous allons soumettre notre projet début Janvier 2015, donc tu comprendras que cette vidéo restera secrète pour le moment, mais tu seras dans les premiers avertis, promis !
GPD : J’aime beaucoup ce que vous faites ensemble (si si) est ce
qu’une tournée des bars, scène etc est prévue pour le fun.

 Rien de prévu pour le moment, nous avons axé notre travail sur le home-studio pour le moment, pour sortir des maquettes de qualités honorables.

Mais nous adorons nous accorder des moments guitare ou piano/voix, juste pour notre plaisir et nous avons déjà chanté quelques morceaux pour les proches à l’occasion d’évènements … Alors, pourquoi pas dans un futur proche ? Mais c’est encore une autre histoire !

 

Merci à vous deux pour ce moment, voici pour les lecteurs du site le lien pour écouter ce first EP http://www.aureliajamyg.fr/premier-ep-first-ep/ .

Je cours de mon coté me faire un compte de donateur sur le site my major compagny dans l’attente de voir votre duo là bas en 2015.

Aurélia Jamyg Presentation MyMajorCompany

 

Le site D’Aurelia Jamyg : http://www.aureliajamyg.fr/

Stef Colfab sur twitter : @ColfabStef

 

Une méthode à posséder absolument !

Share Button

 

 

Christophe Rime, tout sur les gammes pour guitare électrique et acoustique ! 
christophe rime

 

Je me suis servi pendant deux semaines de cette méthode avant de faire cet article pour vraiment avoir mon opinion et je puis vous assurer que vous n’allez pas être déçu.

J’ai toujours eu des soucis avec les méthodes que je trouve souvent trop compliquées ou pas assez explicites.

Trouver une bonne méthode de guitare s’apparente souvent pour moi à : « comment trouver un bon bouquin de cuisine » .
Soit les recettes à l’intérieur sont trop compliquées et là c’est pratiquement infaisable de réussir son plat soit les recettes sont le fruit d’un cuisinier trop imaginatif venu du net et la recette ne marche pas.
Une bonne méthode de guitare c’est pareil, j’entends bonne méthode dans le sens où je vais pouvoir prendre du plaisir en travaillant dessus et avec laquelle je vais me sentir progresser et avec la montagne d’ouvrages tous semblables pour aider les guitaristes pas facile de s’y retrouver ; 

tout sur les gammes pour guitare electrique ou acoustique christophe rime
​ 
J’ai déjà eu entre le médiator et ma gratte l’avant dernière méthode de ce monsieur qui déjà m’avait enchantée, j’avais d’ailleurs déjà réalisé un petit papier à l’époque que vous pouvez retrouver ici (Tout sur la guitare blues par chistophe rime )


Ce nouveau bouquin de Christophe Rime dans laquelle une nouvelle fois Christophe vient s’adresser aussi bien aux apprentis munis d’une folk qu’aux adeptes de la guitare électrique vous allez pouvoir de façon très progressive , petit pas par petit pas découvrir les principales gammes et modes utilisées dans la musique actuelle et avec le  cd  inclus  vous allez  ainsi pouvoir écouter la note et essayer d’accompagner l’exercice  ce qui est juste parfait pour découvrir les gammes.

tout sur les gammes pour guitare electrique ou acoustique  de christophe rime
Christophe en très bon pédagogue propose dans ce beau livre de 111 pages  de vous apprendre ses astuces de guitariste professionnel en six chapitres indépendants dotés chacun d’une marge de progression.

cette bible d’initiation très riche en contenu va vous permettre d’avoir ainsi une meilleure approche de l’instrument .

Si vous ne l’avez pas encore achetée cette méthode éditée par Carisch France  est disponible sur le site amazon : Tout sur les gammes pour guitare électrique et acoustique 

 Retrouvez également Christophe Rime sur :www.christopherime.com

 

Le guitariste Manitas de Plata est mort.

Share Button

Une légende disparaît. Le guitariste Manitas de Plata est mort.

Manitas de plata

L’artiste, qui était âgé de 93 ans, a popularisé le flamenco en France, enflammant les soirées tropéziennes des années 60 avant de faire une carrière internationale. De son vrai nom Ricaro Baliardo, il naît en août 1921 dans la roulotte familiale, à Sète dans l’Hérault, d’un père marchand de chevaux. Dès neuf ans, il maîtrise la guitare sans savoir lire une note, encouragé par son oncle. Dix ans durant, la musique sera un revenu d’appoint, généralement l’été, de cafés en terrasses, à chaque pèlerinage des Saintes-Maries-de-la-Mer. Il refuse pourtant de paraître devant un public, privilège réservé au seul roi de la guitare manouche, Django Reinhardt, qu’il ne songe nullement à détrôner.

De onze ans son aîné, Django décède en mai 1953. Il faudra attendre une décennie pour que le musicien, désormais trentenaire, doué mais ne sachant déchiffrer une partition, incapable même de lire ou d’écrire, se produise enfin, après un beau concours de circonstances. En 1964, à l’occasion d’une corrida en Arles, Pablo Picasso tombe sur le prodige que lui présente Salvador Dali. La légende veut que le maître, âgé de 82 ans, prononce alors cette sentence affectueuse et admirative, qui vaut tous les passeports : « Il vaut plus cher que moi ! »
Devenu Manitas de Plata (littéralement «petites mains d’argent» en espagnol, mais plutôt «doigts de fée») le jeune gitan commence à fréquenter Cocteau, Brigitte Bardot. Le photographe Lucien Clergue le recommande à des producteurs américains qui le convaincront d’aller jouer à New York où il triomphe au Carnegie Hall.

Samedi 8 novembre 2014, près d’un millier d’anonymes se rendaient aux obsèques de Manitas de Plata, pour saluer la mémoire de ce chantre de la musique gitane et du flamenco. La grande famille tzigane étaient également réunie dans le chagrin en cette journée pourtant magnifique, bien plus adaptée aux sourires et à la bonne humeur qu’à la tristesse. Sous un soleil éclatant et un ciel bleu, le cercueil de Manitas de Plata a traversé, pour ce dernier voyage en limousine, la foule des photographes et des caméras sous les applaudissements d’un millier de personnes, pour beaucoup des membres de sa famille. Son cercueil a ensuite été posé sur un tapis rouge pour une cérémonie d’hommages solennels.

Michel Pagliaro a St Fabien

Share Button

 Michel Pagliaro, était de passage début Aout sur les planches du Vieux-Théâtre de Saint-Fabien. Son public, toujours au rendez-vous, s’est laissé transporter par ses succès le temps d’une soirée acoustique et intime.

Chaises en bois, ribambelle d’ampoules, chemise fleurie, chapeau de paille et guitares acoustiques : c’est dans une ambiance de cours arrière de soirée estivale que Pagliaro a accueilli ses fans. « Le Vieux-Théâtre avec des vieux gars », a-t-il rigolé accompagné du guitariste Jeff Smallwood. C’est sans attendre qu’il commença le spectacle avec l’intemporel J’entends frapper.

Les années de pratique et de complicité entre les deux artistes ont permis d’offrir une performance éblouissante, présentant avec justesse les chansons de Pagliaro avec comme seuls instruments deux guitares acoustiques. Le spectacle s’est déroulé majoritairement en français, présentant, entre autres, Le temps presse,Émeute dans la prisonLes bombes et Ti-bidon,accompagné du public tapant des mains. Certains incontournables anglophones se sont trouvés une place dans la performance comme Rainshowers et Rock somebody.

Bien que le spectacle ait été intime et chaleureux, il ne faut pas penser que les années ont calmé Pagliaro! Il interprète ses compositions avec intensité et passion, offrant au public le groove dont il s’attendait.

Jeff Smallwood et Pagliaro ont su garder le public fervent jusqu’à la fin. La salle en demandait encore lorsque les artistes ont quitté la scène. Ils ont repris leur guitare pour terminé la soirée avec J’ai marché pour une nation et T’es pas tout seul à soir

Source : http://www.lavantage.qc.ca/

Desert Dust Guitars des guitares Made In France.

Share Button

Desert Dust Guitars des guitares électriques française, avec financement participatif.

desert dust guitars

 Pascal Carreau et Pascal Sansous, les créateurs de la marque Desert Dust Guitars,  se lancent dans une action de financement participatif via le Web. Aujourd’hui ils ont besoin d’augmenter leurs capacité de production, les stocks et avoir les moyens de lancer de nouveaux projets et modèles dans un marché inondé de productions étrangères.

Pascal Carreau et Pascal Sansous aimeraient atteindre la somme de 3 500 euros avant la mi-juillet 2014.

Voilà un an déjà que la marque de guitares « made in Pau » (équipées des excellents micros Crel également réalisés en Béarn) évolue sur le marché des instruments de musique, face à des monstres sacrés. « Sur les six ou sept marques françaises, Desert Dust est la seule avec Vigier à produire totalement sa guitare sans faire appel à de la main-d’œuvre de Chine ou d’ailleurs »

La presse spécialisée a déjà rendu compte des performances obtenues dans les ateliers de Pau. Par ailleurs, le guitariste Yarol Poupaud est en quelque sorte devenu l’ambassadeur de la marque. Il a utilisé la première guitare sortie lors de la dernière tournée de Johnny Hallyday et en dresse des louanges dès qu’il le peut.

John Ashton, ex-guitariste du groupe Psychedelic Furs, tourne aussi depuis peu avec une Desert Dust sur les scènes des États-Unis. « Nous démarrons et nous connaissons les problèmes des entreprises qui se lancent », observent les deux Pascal. « Notre force repose sur notre capacité à proposer du sur-mesure de grande qualité. On a le savoir-faire. Il faut simplement le faire savoir. »

Vous pouvez donc des maintenant les aider sur  plate-forme Kisskissbankbank.com

« À partir de 5 euros, nous offrons un médiator. Un mug, à 20 euros. Un jeu de micros à partir de 110 euros

http://www.desert-dust-guitars.com/

Z-Machines Music for Robots par Squarepusher

Share Button

 Après le groupe de métal Compressorhead l’an dernier, véritable curiosité technologique, c’est au tour du musicien électronique britannique Tom Jenkinson, alias Squarepusher,  de se lancer dans la composition pour guitare robot avec  Music for Robots.

Pour ce cinq-titres , Tom Jenkinson a composé des sonorités qui sont intégralement jouées par deux robots : un guitariste à 78 doigts et un batteur à 22 bras. «La principale question à laquelle j’ai tenté de répondre est : ces robots peuvent-ils jouer une musique qui véhicule des émotions ?»explique Jenkinson . A l’écoute de Z-Machines, le petit nom donné au groupe , les robots peuvent facilement passer pour des musiciens de chair et d’os, les ingénieurs étant parvenus à leur conférer un touché un minimum délicat.

Les créatures tentaculaires sont bien entendu plus rapides et métronomiques qu’un humain ne le sera jamais, mais ne donne pas une expression artistique pertinente. Néanmoins , la prouesse technique est bien plus intéressante que le résultat. 

Ceci n’est pas une leçon

Share Button

 ERIC LEGAUD GALAGOMUSIC

Un youtuber prof

Sur You tube il y a énormément de cours de musique, du cours de trompette en passant par celui de cornemuse, il y a le choix pour celui qui veut apprendre à jouer de son instrument sans avoir à traverser toute la ville.
Pour la guitare c’est pareil il y a le choix sur you tube et nous avons tous cherché un ou une prof qui pourrait nous expliquer comment jouer un morceau .
Le site guitarepourdebutant.fr a depuis le début de son ouverture (lien) eu le coup de cœur pour un monsieur sur you tube (lien), un gars avec une gouaille comme on dit , un mec qui sait donner envie de jouer et qui prend le temps dans chaque vidéo de nous apprendre en toute simplicité et avec précision comment réussir à sortir un air connu de notre satané guitare .

 

Ses vidéos cumulent plus de 13 millions de vues et il a déjà enregistré plus de 160 vidéos .

Bon je sais trop de suspens tue le suspens et vous allez me dire : »Bon hé Chris !! tu le balances le nom du mec !! »
Ce monsieur, c’est ERIC LEGAUD. Sa chaîne Youtube MrGalagomusic a déjà plus de 56 000 abonnés et à travers ses cours transparaît ce que tout élève recherche chez son professeur de guitare : une pédagogie , de très bonnes connaissances de l’instrument et un répertoire accessible, le tout sans prétention et avec de l’humour ……
Eric a pris un peu de son temps pour répondre avec gentillesse à mes questions afin que vous en appreniez un petit peu plus sur ce monsieur qui sait vous donner le plaisir d’apprendre.

Ceci n’est pas une leçon de Monsieur Galagomusic mais son interview 

 

interview guitarepourdebutant

 

 

Bonjour Eric, depuis combien de temps et de quelle façon as-tu appris la guitare ?

Eric Legaud .  : J’ai commencé la guitare vers 14 – 15 ans, ça fait donc bientôt 20 ans que je joue (ça ne rajeunit pas !). Mon apprentissage s’est fait avant l’arrivée d’internet (et oui ça a existé !) exclusivement dans les méthodes. Comme je faisais déjà pas mal de piano à cette époque, mes parents ne pouvaient pas me payer des cours de gratte en plus.

J’ai donc éclusé des dizaines, voire des centaines de méthodes pour apprendre. Dans chacune d’elle je chopais un ou deux trucs puis je passais> à autre chose. Et donc à force et à force, j’ai fini par trouver un fil rouge entre toutes les connaissances que j’avais accumulé. Je dois également beaucoup au magazine Guitar Part (et toutes les déclinaisons du magazine qui ont suivi) ainsi qu’au logiciel Guitar Pro qui m’a permis de trouver tout un tas de partoches.

Tu n’as donc jamais eu de prof de guitare ?

E. L .  : Le seul prof que j’ai eu fut pour le style manouche que je n’ai pas réussi à maîtriser tout seul. Je profite donc de cette interview pour saluer Olivier Guymont qui m’a transmis ces connaissances là, ainsi qu’aux copains gratteux des Tritons avec qui on jouait aux terrasses de café après les cours !

Comment t’es venu l’idée de vouloir apprendre la guitare aux gens via Youtube ?

E. L .  : En regardant faire le Youtuber Marty Schwartz, je me suis dit que j’avais peut-être également un créneau français dans les tutos guitare. Je trouvais le principe de Youtube juste génialissime, pouvoir mettre à profit son savoir en vidéo et le partager jusqu’à l’autre bout de la planète. Incroyable ! Je me suis donc lancé, en me disant que si je pouvais apporter quelque chose ne serait-ce qu’à une seule personne, tout cette nouveauté technologique aurait du sens et que ce serait gagné. Le but étant l’échange essentiel d’humain à humain, la contre-culture TV par excellence, c’est également ce qui m’a plu dans l’histoire.

Eric Legaud

Eric Legaud

Combien de temps en moyenne passes-tu pour mettre en place un cours gratuit en ligne ?

E. L .  :  Entre le repiquage, la conceptualisation, l’enregistrement, le montage et la mise en ligne, je dirais entre 4 et 10 heures selon le contenu et la difficulté du morceau.

Tes vidéos sont un véritable succès sur Youtube (si si ne soit pas modeste), comment se passe ta relation avec les gens qui te reconnaissent dans la rue ? (ça doit bien arriver) ?

E. L .  :  Comme vous y allez ma bonne dame ! (rires). Il arrive effectivement qu’on me reconnaisse parfois, et c’est à chaque un bonheur immense. Imagine, quelqu’un que tu ne connais pas vient vers toi avec un grand sourire en te disant merci ! Enfin, généralement ça commence par « excusez moi mais vous ne faites pas des cours de guitare sur internet ? » ou bien dernièrement « excusez-moi, mais je crois que vous êtes mon prof de guitare ! ». C’est pour ça que j’ai toujours quelques mediators Galago dans la poche, afin de leurs en filer en guise de remerciement quand l’occasion se présente.

Je n’oublie pas qu’être apprécié ou aimé des gens n’est pas un dû, c’est un privilège.  Alors j’essaie de soigner mes follower proportionnellement à l’immense bienveillance qu’ils veulent bien m’accorder.

Tu as également une école de musique sur Paris, enseignes-tu avec le même humour et la même énergie que sur tes vidéos ?

E. L .  :  Eh bien je crois que ce n’est pas à moi de le dire, j’essaie cependant d’être aussi dynamique et présent que possible.

Tes productions sont-elles destinées uniquement à être diffusées sur internet ou pouvons-nous imaginer une compilation en dvd de tes vidéos ?

E. L .  :  Peut-être un jour, il faudra avant tout que je me renseigne sur les droits d’auteur et ce qu’il y’a à payer pour utiliser les chansons des autres. Ce sujet est vaste et flou et je ne m’en suis pas encore occupé ; l’idée est cependant intéressante !

Des cours payants  » Galagomusic  » sont disponibles sur ton site (lien) et approfondissent beaucoup plus l’apprentissage. Tu viens de sortir le blues (lien), pourquoi cette approche du blues plus particulièrement et pourquoi ce choix ?

E. L .  :  Parce que le blues est un des principes fondateurs de mon jeu de guitare. Je m’en suis souvent éloigné pour bosser d’autres styles (folk, pop, rock, funk, bossa, manouche…) mais je reviens dessus d’une manière ou d’une autre puisque le blues est le parent de bien des styles musicaux. De par ma formation musicologique, j’ai retenu qu’il faut toujours revenir aux racines d’un langage pour en comprendre son évolution. Je pense que le blues est la racine de bien des musiques actuelles et est de fait incontournable.

Ce que j’y trouve également d’admirable, c’est d’arriver à renouveler son jeu en solo en utilisant que cinq notes (la pentatonique). L’écoute des grands du style est à chaque fois une leçon d’humilité et d’envie. Bref, j’ai fait cette vidéo parce que cette musique compte pour moi et que c’est un sujet dans lequel je me sens à l’aise.

Ceux qui achètent un cours payant peuvent télécharger directement la vidéo, mais tu fournis également un lien pour voir la vidéo en streaming sur tablette ou sur smartphone. Galagomusic étant déjà présent sur le store d’ Android (lien), à quand une application Galagomusic pour iphone/ipad ?

E. L .  :  On m’a souvent posé la question et je me suis donc intéressé au sujet . J’ai vite été refroidi quand j’ai vu les tarifs pour en créer une ! Tout dépend de la taille de l’appli et de son contenu, mais il faut compter au minimum de 8 000€ pour avoir quelque chose de basique. Donc à moins de trouver des sponsors, je vais attendre encore un peu…

Tu mets à disposition un fichier pdf avec des schémas. Envisages-tu de faire une méthode d’apprentissage de la guitare sous forme de bouquin ?

E. L .  :  Ah, ça ça me plairait beaucoup ! Après avoir épluché un nombre astronomique de méthodes, j’aimerais pouvoir contribuer à mon tour à la pédagogie sur papier, histoire de boucler la boucle. Pareil, ceci fait partie des projets à plus ou moins long terme, mais comme je bosse
absolument seul sur tout le travail de création des vidéos Galago, les autres idées sont longues à mettre en place !

Tu es devenu le pote virtuel de beaucoup de monde, le gendre idéal des belles doches, le petit ami rêvé des demoiselles, as-tu en tête un projet ou une envie particulière que personne ne connait encore ?

E. L .  :  Oulalah, tu m’offres une réputation que je ne connaissais pas moi-même ! (rires). Concernant les projets…j’en ai plein ! Outre les cours dans mon école et sur You tube, j’ai un projet artistique qui va se relancer à partir de cet été (2014), avec mon camarade et complice Fabrice Talon.
Il s’agit d’une pièce de théâtre que ce dernier a écrit qui s’appelle Camino. J’en ai composé l’habillage musical que je joue avec lui sur scène durant les péripéties des nombreux personnages qu’il incarne. Déjà jouée une bonne quarantaine de fois dans les belles régions de France en 2008, nous remettons le couvert de cette comédie au mois de juillet prochain dans l’Aveyron (je mettrai les dates et lieux sur mon site d’ici quelque temps).

Ça c’est pour le projet en cours, autrement j’aimerais installer enfin le système Skype pour pouvoir enseigner à distance, faire des Galago tournées pour dispenser mes leçons ailleurs que tout le temps sur Paris, trouver le temps pour composer des musiques de film ou des chansons, avoir un groupe, écrire un peu, prendre des cours de dessin…mais tout ceci nécessite une disponibilité dont je ne dispose guère en ce moment.

Bon la question que tout le monde se pose, ce mur mystérieux derrière toi sur tes vidéos, c’est où ?

E. L .  :  C’est dans la Galago school, là même où je dispense mes cours. Située à Paris à deux pas du métro Porte de Vincennes, dans la magnifique impasse Canart que les visiteurs charmés appellent parfois « le petit Montmartre du XIIème » !

Nous sommes en 2014, il reste deux Beatles, trois Rolling Stones, trois Led Zep’, penses-tu que la musique est entrain de disparaitre (rire)  ?

E. L .  :  Nos glorieux aïeux vont fatalement être amenés à disparaître, leur musique vivra cependant à jamais. Si on le veut bien ! Et j’aime à croire que mes enseignements et ceux des autres profs You tube (ou non) permettent de diffuser la bonne parole. C’est quand on cesse de les jouer et qu’on oublie leurs mots qu’ils disparaissent pour de bon. Comme chantait Trenet dans l’Ame des poètes : « Longtemps, longtemps, longtemps, après que les poètes ont disparu, leur âme légère court encore dans les rues ». Il ne tient qu’à nous de ne pas les laisser courir trop loin de nos rues.

Tu écoutes quoi en ce moment ?

E. L .  :  En ce moment j’écoute à fond « Axis : Bold as love » d’Hendrix, (CD que j’avais honteusement laissé de côté), ainsi que Head Hunters d’Herbie Hancock. Sinon je suis souvent sur You tube à dénicher des pépites que mes élèves internet ou de l’école me suggèrent.

Tu souhaites faire participer tes élèves virtuel au travers de vidéos , peux tu m’en dire plus ?

E. L .  :  Oui , bien sur , si tu veux  histoire de montrer qu’on peut aussi participer après avoir vu les tutos, pas seulement rester spectateur , j’aimerais rendre tout ça interactif en mettant en place le  » Galago défi », le 1er vient de s’achever  et je pense sortir un défi tous les mois et demi pour avoir un roulement et créer une émulation et une implication supplémentaire auprès des élèves.

Merci Eric pour ce moment très sympathique :) et on se quitte avec la play liste des participants  du 1 er Galago Defi .Bravo à vous tous

https://www.youtube.com/playlist?list=PLsMuFe8SZVPZ-OWHOWGia2wOZp_R70qYw

 

 

 

 

Pierre Bensusan des dates de concert en france

Share Button

40 ans de carrière et plus de 3000 concerts à travers le monde, Pierre Bensusan passe par la france lors de sa tournée mondiale .

pierre-bensusan

8/02/14 Nancy, France
28/02/14 Nancy, France
01/03/14 Brasles-Château-Thierry
05/03/14 Grenoble, France
07/03/14 Nice, France

  . Elu meilleur «Guitariste de World Music» par les lecteurs du prestigieux Guitar Player Magazine aux USA en 2008, ce musicien né à Oran a voulu retracer toutes ces années sur scène à travers un magnifique album live regroupant trois CD aux sonorités spécifiques, différentes et harmonisées autour d’une même ligne thématique, celle de l’amour d’un artiste pour son instrument. Sobrement nommé “Encore”, le triple album de Pierre accompagne une nouvelle tournée à travers la France, le Nord de l’Italie et les Etats-Unis où il donnera pas moins de 50 concerts.

C’est aussi dans le Sud de l’Aisne que s’exprimera le concertiste : samedi 1er et dimanche 2 mars 2014, lors du  salon international de la lutherie Brasles-Château-Thierry . Pierre Bensusan y a convié ses amis luthiers du monde entier, en particulier celui avec qui, depuis quarante ans, il partage l’aventure de la guitare, George Lowden. « Je n’aurais pas pu concevoir un salon de la lutherie sans réunir le binôme que nous formons, George et moi. Lui aussi est un autodidacte, il s’est mis seul à la lutherie et les plus grands jouent sur ses guitares, à l’image d’Eric Clapton ou de Van Morrison », précise le guitariste et chanteur. Un modèle anniversaire, guitare estampillée Pierre Bensusan, sera présenté à cette occasion.

Plus d’info http://www.pierrebensusan.com/  

 

Source article http://www.ladepeche.fr/ http://www.lepaysbriard.fr/ 

Ricardo Mollo

Share Button

Ce week-end, le rockeur argentin Ricardo Mollo a interrompu son concert devant des milliers de fans..pour rappeler à l’ordre un papa qui avait laissé sa fille dans sa voiture ! 

Une pure honte. Ce week-end le chanteur argentin réalisait son concert comme d’habitude. Enfin, pas tellement. Il l’a interrompu en plein milieu pour rappeler un ordre un fan qui a laissé sa fille dans sa voiture afin d’assister au spectacle. Le chanteur l’ayant remarqué, il avait pris cette jeune fille pour l’emmener en coulisses, et a ensuite rappeler à l’ordre le papa devant toute la salle alors qu’il la tenait dans ses bras ! « Allez, viens chercher ta fille. (…) Comment tu veux continuer à faire de la musique dans cette situation? », a lancé le chanteur et guitariste depuis la scène installée sur une place de la ville de Lincoln, à 300 kilomètres de Buenos Aires. Le papa l’a récupérée par la suite, se faisant huer par la foule: « hijo de puta » (fils de pute) ..

Source http://www.planetecampus.com/