Guitare pour Débutant

Vous débutez la guitare ou vous souhaitez progresser ?

Le guitariste Manitas de Plata est mort.

Une légende disparaît. Le guitariste Manitas de Plata est mort.

Manitas de plata

L’artiste, qui était âgé de 93 ans, a popularisé le flamenco en France, enflammant les soirées tropéziennes des années 60 avant de faire une carrière internationale. De son vrai nom Ricaro Baliardo, il naît en août 1921 dans la roulotte familiale, à Sète dans l’Hérault, d’un père marchand de chevaux. Dès neuf ans, il maîtrise la guitare sans savoir lire une note, encouragé par son oncle. Dix ans durant, la musique sera un revenu d’appoint, généralement l’été, de cafés en terrasses, à chaque pèlerinage des Saintes-Maries-de-la-Mer. Il refuse pourtant de paraître devant un public, privilège réservé au seul roi de la guitare manouche, Django Reinhardt, qu’il ne songe nullement à détrôner.

De onze ans son aîné, Django décède en mai 1953. Il faudra attendre une décennie pour que le musicien, désormais trentenaire, doué mais ne sachant déchiffrer une partition, incapable même de lire ou d’écrire, se produise enfin, après un beau concours de circonstances. En 1964, à l’occasion d’une corrida en Arles, Pablo Picasso tombe sur le prodige que lui présente Salvador Dali. La légende veut que le maître, âgé de 82 ans, prononce alors cette sentence affectueuse et admirative, qui vaut tous les passeports : « Il vaut plus cher que moi ! »
Devenu Manitas de Plata (littéralement «petites mains d’argent» en espagnol, mais plutôt «doigts de fée») le jeune gitan commence à fréquenter Cocteau, Brigitte Bardot. Le photographe Lucien Clergue le recommande à des producteurs américains qui le convaincront d’aller jouer à New York où il triomphe au Carnegie Hall.

Samedi 8 novembre 2014, près d’un millier d’anonymes se rendaient aux obsèques de Manitas de Plata, pour saluer la mémoire de ce chantre de la musique gitane et du flamenco. La grande famille tzigane étaient également réunie dans le chagrin en cette journée pourtant magnifique, bien plus adaptée aux sourires et à la bonne humeur qu’à la tristesse. Sous un soleil éclatant et un ciel bleu, le cercueil de Manitas de Plata a traversé, pour ce dernier voyage en limousine, la foule des photographes et des caméras sous les applaudissements d’un millier de personnes, pour beaucoup des membres de sa famille. Son cercueil a ensuite été posé sur un tapis rouge pour une cérémonie d’hommages solennels.

Décès d’André Jorro

 

Les amateurs de jazz, de jazz manouche, et l’ensemble des passionnés de musique seront attristés d’apprendre le décès du guitariste André Jorro dit DD .

L’artiste talentueux qui avait sorti plusieurs albums, a succombé il y a quelques jours à la maladie.

André Jorro  a  lancé Caravanouch ou Paris Paname, deux ensembles de réputation nationale voire internationale il est connu également pour avoir animé la rue piétonne de Fouras, avec de longues séances de guitare auxquelles venaient se prêter d’autres mordus de jazz.

À l’annonce de son décès, les organisateurs ont décidé de lui dédier le prochain José Cando Fouras Jazz Festival.

Alvin Lee est mort

 

Surnommé « le guitariste le plus rapide du monde », ce qui, au gré de son humeur, l’irritait ou le faisait sourire, Alvin Lee est mort mercredi 6 mars, à l’âge de 68 ans, en Espagne, après une intervention chirurgicale, selon sa famille. Ce titre, Alvin Lee, né le 19 décembre 1944, à Nottingham (Royaume-Uni), le devait à une prestation du groupe Ten Years After, lors du Festival de Woodstock, le 17 août 1969, marquée par l’interprétation épique de la chanson I’m Going Home.

Le guitariste d’Elvis Presley est décédé

 

Le guitariste John Wilkinson, qui a accompagné Elvis Presley sur plus de 1000 concerts, est décédé vendredi 11 janvier 2013  à l’âge de 67 ans .

John Wilkinson a grandi à Springfield, dans le Missouri. Il décide de se mettre à la guitare en regardant à la télévision les images de son idole de l’époque, Elvis Presley. En 1955, alors qu’il n’est âgé que de dix ans, Wilkinson se rend à un concert du King et se faufile dans sa loge. Devant Elvis Presley, le jeune homme ne manque pas de culot et lui déclare« Vous jouez vraiment très mal de la guitare ».

John Wilkinson

Wilkinson retourne chez lui et commence à jouer dans des petits groupes de musique folk comme les Kingston Trio et les New Christy Minstrels. 13 ans plus tard, le jeune homme est devenu un excellent guitariste et Elvis Presley, qui voit le guitariste à la télévision, décide de le contacter pour l’intégrer dans son groupe, le TCB Band. Elvis ne se doute pas que sa nouvelle recrue l’avait critiqué quelques années auparavant.

Pendant plus de 9 ans, John Wilkinson a fait parti du groupe TCB Band en tant que guitariste rythmique. Il a ainsi accompagné le King jusqu’à sa mort en jouant plus de1200 concerts à ses côtés.

Priscilla, l’ex-épouse d’Elvis Presley, et sa fille, Lisa Marie, ont adressé un petit message suite au décès de John Wilkinson : « John et la magnifique musique qu’il a faite en compagnie d’Elvis restera à jamais dans nos coeurs

Le guitariste Mike Scaccia est décédé

Mike Scaccia, le guitariste du  groupe vétéran du Metal industriel, Ministry, est décédé samedi dernier alors qu’il se produisait en concert dans un club à Fort Worth, au Texas, ont annoncé plusieurs médias. Il a vraisemblablement succombé à une crise cardiaque. il avait 47 ans.

Selon le magazine Rolling Stone, Mike  Scaccia s’est effondré sur scène pendant qu’il se produisait dans un club de Fort Worth, à l’occasion d’un concert organisé pour le 50e anniversaire de Bruce Corbitt, le chanteur de Rigor Mortis, groupe qu’il avait fondé en 1983 avant de rejoindre Ministry, six ans plus tard.      Selon des témoins, Mike Scaccia aurait demandé à éteindre les lumières stroboscopiques du club peu avant son accident cardiaque.

Le guitariste a été transporté vers un hôpital où les médecins n’ont pu que constater son décès.     

Selon le journal local Fort Worth Star Telegram, Scaccia a succombé à une crise cardiaque. Le journal précise que le guitariste souffrait de problèmes cardio-vasculaires.     

Il avait fondé Rigor Mortis en 1983 avant de rejoindre Ministry, en 1989 avec lequel il notamment enregistré un album mémorable, « Psalm 69: The Way to Succeed and the Way to Suck Eggs » (1992), incluant les chansons « N.W.O. » et « Jesus Built My Hotrod ».     

Le chanteur de Rigor Mortis, Bruce Corbitt, a publié un message sur sa page Facebook. « Mon frère est parti ! La seule raison pour laquelle je suis ce que je suis je la dois à cet homme. (…) RIP Mike Scaccia ! Le meilleur guitariste que j’aie jamais connu ». Sur la pagede Rigor Mortis, il a annoncé lundi qu’il allait collecter de l’argent pour la femme et les enfants du défunt. 

De son côté, le leader de Ministry Al Jourgensen a écrit sur sa pageFacebook « Je viens de perdre mon petit frère et mon meilleur ami (…) j’ai perdu un gros morceau de mon coeur aujourd’hui. Nos vies sont changées à jamais. » 

 

Décès du guitariste de jazz Mickey Baker

 

Le guitariste américain de jazz et blues Mickey Baker ( connu aussi sous le nom de McHouston Baker. ) est décédé  mardi 27 novembre à l’âge de 87 ans à son domicile, près de Toulouse. 

Né en 1925 à Louisville, dans le Kentucky, Mickey Baker  a beaucoup travaillé dans les studios comme musicien d’accompagnement, dès la fin des années quarante, notamment avec Ray Charles.

Le tube Love is strange qu’il à interprété en 1956  en duo avec Sylvia Venderpool – a été repris dans de nombreux films dont le film Dirty dancing  .

Il a également accompagné plusieurs chanteurs français, comme Billy Bridge, Ronnie Bird, Françoise Hardy, Sylvie Vartan, Colette Magny etChantal Goya. Il s’était installé en France dans les années 1960.

Patrick Saussois est mort

 

Tombé dans le coma en mars 2009, victime d’un AVC (accident vasculaire cérébral) qui a mis un terme prématuré à sa carrière productive, et piégé depuis son réveil en mai 2009 dans un syndrome d’enfermement (locked-in syndrome) mais décidé à se battre, comme l’écrivait le site Django Station, le guitariste de jazz manouche Patrick Saussois, incontournable dans le milieu du jazz gitano-parisien, est mort samedi 22 septembre 2012 à l’âge de 58 ans, a fait savoir dimanche sa famille à l’AFP.

« Ses amis – et ils étaient nombreux – saluaient sa générosité, son sens du partage, de la fête et son éternel côté « gamin de Paris » même s’il n’en avait plus l’âge« , a commenté avec tristesse la radio spécialisée dans le jazz TSF, qui lui rend hommage sur son site internet.

Le site Django Station, pour sa part, a publié, en plus de sa biographie détailléeun billet ému, connaisseur et hagiographique en hommage au défunt, que nous vous invitons chaudement à lire.

Gaucher autodidacte jouant sur une guitare pour droitier, à la base idolâtre de Django Reinhardt, puis admirateur de Jacques Montagne, et au bout du compte curieux de tout, Patrick Saussois, entre sa jeunesse passée sur les marchés forains et son accident, avait mené une remarquable carrière de plus de 30 ans depuis ses débuts dans les bals au milieu des années 1970.

Sa rencontre avec Didier Roussin en 1980 est un premier tournant : les deux hommes, qui ont une entente fusionnelle à tous les étages, jouent assidûment ensemble pendant neuf ans – ce qui n’empêche pas Patrick Saussois, qui a publié en 1982 son premier album avec « Dédé », Si tu savais, de multiplier les collaborations par ailleurs et de se produire avec son groupe. Didier Roussin décèdera à l’âge de 47 ans en 1996, l’année où Patrick Saussois, qui a entre-temps créé son label Djaz Records à la fin des années 1980, fonde le groupe de jazz manouche Alma Sinti, avec lequel il publiera cinq albums jusqu’en 2006.

Patrick Saussois, qui vivait à Montrouge et y organisait chaque année une Nuit du jazz manouche, avait été le récipiendaire en 2009 du Django d’Or, prix Franck Hagège. Son dernier album est paru en 2010, un an après son AVC : The Look of Love / A tribute to Burt Bacharach, contenant la contribution de Rhoda Scott à l’orgue, avait été enregistré début 2009, juste avant sa trégadie personnelle. Plusieurs concerts de soutien avaient eu lieu en son honneur en 2009, alors qu’il était prisonnier de son corps… Django Station écrit aujourd’hui, à raison, que sa disparition est une délivrance. Mais quelle tristesse…

Joe South, est mort à l’âge de 72 ans

Le guitariste, auteur-compositeur et interprète américain Joe South, est mort mercredi à l’âge de 72 ans, a indiqué jeudi 06 septembre 2012 Bill Lowery Music Publishing, sa maison de disques.

 

Natif d’Atlanta, le guitariste est décédé des suites de problèmes cardiaques à son domicile en Géorgie. Joe South, de son vrai nom Joseph Souter, avait connu son heure de gloire dans les années 1960 avec notamment « Games People Play », qui lui avait valu deux Grammy Awards en 1969. Lachanson avait numéro 12 dans les charts américains et 7e en Grande-Bretagne.Parmi les plus fameuses compositions de Joe South, on compte aussi « Down in the Boondocks » écrit pour Billy Joe Royal, « Hush », le premier succès de Deep Purple, « Walk a Mile in my shoes » chanté par Elvis, et « Rose Garden », son plus grand succès commercial, interprété par la chanteuse country Lynn Anderson.

Joe South était également un instrumentiste de renom, accompagnant à la guitare des artistes tels que Aretha Franklin (« Chain of Fools ») et Bob Dylan (« Blonde on Blonde »), dans les studios de Nashville (Tennessee) et de Muscle Shoals (Alabama).

Selon son site officiel, joesouth.com, il s’était retiré de la scène en pleine gloire dès le début des années 1970 après le suicide de son frère. Il vivait depuis reclus, tout en continuant à composer.

 via http://www.7sur7.be/

Liens commerciaux

Archives

Lien commerciaux

Copyright © 2017 Guitare pour Débutant

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées, adaptées à vos centres d'intérêts, améliorer le fonctionnement du site et réaliser des statistiques de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. Plus d'info

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer