B. B. King

Share Button

 

B. B. King (pour Blues Boy), de son vrai nom Riley B. King, (né le 16 septembre 1925 à Itta Bena, dans le Mississippi aux États-Unis), est un guitariste,compositeur et chanteur de blues américain. Il est considéré comme l’un des meilleurs musiciens de blues. Il est, avec Albert King et Freddie King, un des trois kings de la guitare blues.

 

 

Biographie

B. B. King en concert en France (1989).

Après avoir été deux ans DJ dans une radio de Memphis, B. B. King enregistre ses premières chansons en 1949, à Los Angeles, pour RPM Records. La plupart de ces premiers enregistrements sont produits par Sam Phillips, qui créera plus tard le label Sun. Il raccourcit son surnom de DJ, « Beale Street Blues Boy », pour en faire B. B.

Dans les années 1950, B. B. King devient un des plus importants acteurs de la musique rhythm and blues, avec des succès tels que You Know I Love You,Woke Up This MorningPlease Love MeWhen My Heart Beats like a HammerWhole Lotta LovingYou Upset Me BabyEvery Day I Have the Blues,Sneakin’ AroundTen Long YearsBad LuckSweet Little AngelSweet sixteenThree O’Clock Blues et Please Accept My Love. En 1962, il signe avec ABC-Paramount Records.

En novembre 1964, il enregistre son album « live » le plus connu Live At the Regal, au Regal Theater de Chicago (Illinois).

B. B. King trouve le succès hors du monde du blues avec le titre The Thrill Is Gone, en 1969. Il est également reconnu par le monde de la musique rock en assurant la première partie des Rolling Stones, pendant leur tournée américaine de la même année.

De 1951 à 1985, B. B. King est apparu 74 fois dans les classements R&B du Billboard.

B.B. King en 1990

En 1988, il touche une nouvelle génération grâce au titre When Love Comes To Town, avec le groupe U2, sur leur album Rattle and Hum. En 2000, B. B. King enregistre avec Eric Clapton l’album Riding With the King.

Bien plus que de suivre la voie de son idole T-Bone Walker, B. B. King a su créer son propre son grâce à un toucher inimitable, semblant donner une réelle personnalité à sa guitare. Son style a influencé de nombreux bluesmen de la génération suivante, comme Eric Clapton ou Mike Bloomfield.

Honneurs

Il a obtenu plusieurs Grammy Award du Meilleur disque de Blues traditionnel1, ainsi qu’une Presidential Medal of The Arts de la main du président George H. W. Bush en1990. En 2003, Rolling Stone l’a classé 3e meilleur guitariste de tous les temps2.

« Lucille »

B. B. King raconte que lorsqu’il était jeune musicien, il jouait dans un bar lorsqu’une bagarre éclata. Elle fut tellement violente que quelqu’un renversa le poêle qui chauffait la pièce et le bar prit feu. Paniqué, tout le monde prit la fuite, mais arrivé dehors, il se rendit compte qu’il avait laissé sa guitare à l’intérieur ! Sachant qu’il lui faudrait plusieurs mois pour réunir les 300 dollars nécessaires pour la remplacer, le futur roi du blues retourna dans le bar en flammes pour retrouver sa guitare et en ressortit in extremis. Par la suite, il apprit que la bagarre avait été déclenchée à cause d’une fille appelée Lucille. Il décida alors d’appeler sa guitare Lucille afin de toujours se souvenir de ne pas agir stupidement dans la vie.

Un bar du même nom à Moscou lui est dédié.

Le manga Beck s’inspire de cette histoire pour la guitare du meme nom.

Tournée d’adieux

En concert à Montreux, juillet 2006.

Âgé alors de 80 ans, B. B. King entame sa tournée européenne d’adieux par un concert à la Hallam Arena (Sheffield, Royaume Uni) le 29 mars2006, accompagné de Gary Moore, avec qui il a déjà enregistré – notamment Since I Met You Baby – et organisé des tournées. Le volet britannique de cette tournée s’achève avec un concert le 4 avril à l’Arena de Wembley.

En juillet, il revient sur le continent européen faire ses adieux à la Suisse, en jouant deux fois (2 et 3 juillet) à l’occasion de la 40e édition duMontreux Jazz Festival, ainsi qu’à Zurich, le 14 juillet, au Blues at Sunset. Lors du festival de Montreux, il se produit sur la scène de l’auditorium Stravinski en compagnie de Joe Sample, Randy Crawford, David Sanborn, Gladys Knight, Lella James, Earl Thomas, Stanley Clarke, John McLaughlin, Barbara Hendricks et George Duke. La tournée européenne prend fin le 19 septembre au Luxembourg (D’Coque).

De novembre à décembre 2006, B. B. King donne six concerts au Brésil. À l’occasion d’une conférence de presse, le 29 novembre à São Paulo, un journaliste lui demande si c’est sa dernière tournée d’adieux. Sa réponse est : « Un de mes acteurs préférés est écossais, il s’appelle Sean Connery. La plupart d’entre vous le connaissent dans son rôle de James Bond, 007. Un de ses films s’appelle Never Say Never Again ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.