Mort de Chuck Brown

Share Button

Le chanteur et guitariste Chuck Brown, décédé cette semaine à l’âge de 75 est souvent appelé « le parrain du Go-Go ».

“Bustin’ Loose” – le morceau qui illustrera à jamais cette musique – passera, en 1978, quatre semaines  au sommet du billboard des « singles » R&B.

Washington DC, grâce à Chuck Brown, peut se vanter d’avoir inventé son propre genre musical. D’aucuns considèrent le Go-Go comme du “Funk”, mais Chuck Brown, lui-même, reconnaît qu’il avait réussi ici une symbiose de différents genres, dont le Funk bien sûr d’un James Brown « le parrain de la Soul », le Jazz, le blues, le R&B et les rythmes d’Afrique et de la Caraibe.

Quelle que soit la recette du Go-Go,  et quel que fût alors le succès du disco à travers les Etats-Unis dans les années 70, Chuck Brown restait   « roi » à Washington avec son Go-Go. Soutenu par une percussion du diable, Chuck tenait en haleine la foule de danseurs dans des salles combles, jouant non-stop, et échangeant plaisanteries et exhortations avec ses fans.

Chuck Brown lui-même expliquait qu’on appelait sa musique « go-go », parce qu’elle « goes and goes », en d’autres termes, elle ne prenait jamais fin… C’est peut-être là la raison pour laquelle cette musique n’avait pas le succès qu’elle méritait ailleurs.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées, adaptées à vos centres d'intérêts, améliorer le fonctionnement du site et réaliser des statistiques de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. Plus d'info

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer